choisir croquettes chien

Donner de bonnes croquettes à son chien permet de lui assurer une bonne santé, mais aussi un beau pelage et une peau sans problème. Mais comment faire le bon choix ? Pour bien choisir les croquettes de votre chien, il faudra commencer par décrypter les étiquettes !

 

Pour savoir si les croquettes pour chien que vous donnez à votre animal lui conviennent, il existe 2 méthodes que vous pouvez appliquer l’une après l’autre.

Les conclusions que vous en tirerez ne devraient pas être contradictoires.

Observez votre chien pour sentir quel est son niveau d’énergie. Son poil est-il doux et brillant ? Sa peau est-elle en bonne condition ?

Ses selles sont-elles compactes, peu volumineuses et peu odorantes ? Est-il plein d’énergie ?

Si vous avez des doutes, penchez-vous sur la liste d’ingrédients portée sur son sac de croquettes !

Décoder les étiquettes des emballages de croquettes

A savoir : les ingrédients indiqués sur els emballages de nourriture pour chien sont en général listés par ordre d’importance dans l’aliment. Les premiers cités représentent le « coeur du produit ». Les céréales arrivent souvent en tête de liste sur les packagings de nombreux produits bon marché.

Mais attention, une position en rang inférieur n’indique pas forcément une qualité supérieure. Certains fabricants « éclatent » le poste « céréales » en différentes sous-rubriques (riz, maïs, blé…) afin qu’elles n’apparaissent pas en tête de liste. Soyez vigilants également à leur forme en préférant les « complètes » aux farines trop raffinées.

 

Qu'est-ce qu'un "sous-produit" dans la nourriture pour chien ?

Ce terme peut désigner n’importe quelle partie de l’animal : foie, reins, nerfs, poumons, peau, glandes mammaires, nerfs, intestins, sang, et parfois sabots et poils, etc., sauf lesviandes nobles (muscles). Les sous-produits apparaissent sur les emballages sous l’appellation susnommée, sous celle de « farine de viande », de « protéines de volaille déshydratées ».

Un taux de protéines élevé n’est pas un signe absolu de qualité. Tout dépend justement de la qualité de celles-ci. En général, les sources animales sont supérieures aux végétales. Attention si le mot « maïs » ou l’expression « farine de maïs » apparaissent en tête de liste ! Cela peut signifier qu’une source bon marché de protéines végétales a été substituée à une bonne viande...

Chasser les ajouts sans valeur nutritive ou toxiques

Les conservateurs sont ajoutés aux aliments pour retarder l’oxydation des lipides(rancissement) et allonger la durée de vie du produit. Les graisses contenues dans la nourriture industrielle sont traitées avec des agents conservateurs tels l’éthoxyquine, le BHA (butylhydroxyanisol) ou encore le BHT (butylhydroxytoluène)… Ces agents peuvent ralentir la formation des globules blancs, affaiblir le système immunitaire et provoquer des problèmes de peau.

Certains de ces conservateurs (éthoxyquine, gallate de propyl…) sont soupçonnés decauser des maladies du foie, du pancréas ou de la thyroïde. Des antioxydants naturels peuvent être utilisés à la place des conservateurs chimiques, mais ils sont plus coûteux et ne conservent pas aussi longtemps. Exemples : acide ascorbique issu de la vitamine C, tocophérols issus de la vitamine E. Les colorants sont rajoutés pour plaire aux maîtres et n’ont aucun intérêt pour le chien : les jaunes E110, E102, le rouge E129, etc. Les croquettes contiennent souvent de la gomme cellulosique qui permet de lier entre eux les ingrédients. Cet émulsifiant n’a pas de valeur nutritive et ne devrait pas être présent dans un produit de bonne qualité.

Attention au terme "Naturel" 

Faites votre choix parmi des produits clamant leur caractère naturel.

Le terme de « naturel » n’est pas une assurance infaillible, mais il garantit en principe que les additifs chimiques sont mentionnés de façon claire sur l’emballage.

C’est encore mieux si les ingrédients sont d’origine bio, fermière (sans antibiotiques ni hormones pour les viandes) ou également agréée pour la consommation humaine.

Source