Dog's Fashion 45

Dog's Fashion

🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶

Prenez rendez-vous des à présent!
Chez Dog's Fashion 1parrainage= 1surprise.
Merci de votre confiance.

🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩🐶🐩

Posté par Dogs Fashion à 09:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]


22 février 2017

Shih Tzu

Jokeur, Shih Tzu en coupe ciseaux, oreilles longues à la demande du client.

Posté par Dogs Fashion à 15:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Terrier Tibétain

Junior, Terrier Tibétain en coupe ciseaux.

Posté par Dogs Fashion à 15:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Corgi

Bain pour Madame Chips.

Posté par Dogs Fashion à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2017

Arthrose du chien : causes et traitement

arthrose du chien

L’arthrose est une dégénérescence du cartilage d’une articulation qui peut toucher toutes les articulations du corps du chien : membres ou colonne vertébrale. Les causes de l’arthrose sont assez mal connues.

Les causes de l'arthrose chez le chien

L’arthrose du chien âgé est provoquée par une usure normale du cartilage de l’articulation.

L’arthrose chez le chien jeune fait suite à une inflammation de l’articulation, par exemple après un traumatisme ou après une infection. L’arthrose apparaît également lorsqu’il existe une malformation de l’articulation, par exemple une dysplasie de la hanche.

Ces malformations provoquent des tensions anormales sur le périoste des os, et elles créent des pressions sur le cartilage articulaire, entraînant avec le temps une usure prématurée. L’arthrose gêne le mouvement normal d’une articulation, et fait mal. Le chien présente une boiterie à froid, c’est-à-dire qu’il va boiter au moment où il se lève, et la boiterie s’atténue avec l’échauffement de l’articulation.

L'obésité, facteur d'arthrose

L’obésité favorise le développement de l’arthrose, en augmentant les forces exercées sur les articulations. En général, l’arthrose atteint plusieurs articulations en même temps. Les lésions d’arthrose sont assez faciles à voir à la radiographie.

Comment soigner l'arthrose

Le traitement de l’arthrose consiste à administrer des anti-inflammatoires sous contrôle médical, car ces médicaments ne sont pas sans danger. Des traitements locaux par injections directement dans l’articulation donnent de bons résultats sur la douleur, dans certains cas. L'alimentation peut également être revue afin d'intégrer plus d'aliments pour chiens thérapeutiques traitant les problèmes d'articulations.

Les conseils d'un docteur vétérinaire

Voici les conseils du docteur Guillaume Ragetly, chirurgien de l’hôpital vétérinaire Frégis à Paris :

On me pose souvent cette question «  comment aider mon chien qui a de l’arthrose ? »

La première chose à faire lorsqu’on parle d’arthrose est d’en connaître la cause. Parfois, le plus important est de traiter la cause comme une rupture de ligament croisé, une dysplasie du coude.
Dans ce cas, par exemple, il y a un petit fragment dans le coude, le fragment joue le rôle d’un caillou dans la chaussure qui abime encore plus l’articulation. Le traitement ne doit donc pas être ciblé sur l’arthrose mais sur le caillou.

Lorsque l’arthrose est confirmée, et que l’on est sûr qu’on ne peut pas aider la cause sous jacente, alors pour le soulager, il est possible d’aider votre compagnon par différentes approches:

1. La première, souvent la plus importante, est de lui faire perdre du poids. Mettez votre compagnon au régime, cela l’aidera énormément car il aura moins de poids à porter. C’est un effort de tous, mais c’est pour son bien à lui !

2. La deuxième, est d’ajuster son activité. Il faut faire faire de l’exercice à votre chien : un exercice régulier, contrôlé, et surveillé

3. L’idéal est aussi de changer l’alimentation, passer à un aliment spécifique pour traiter l’arthrose. Consulter votre vétérinaire pour en discuter

4. La dernière est d’aider à stopper l’inflammation avec un traitement anti-inflammatoire adapté. Consulter votre vétérinaire pour en discuter
Ainsi, pour l’arthrose, il faut bien comprendre la cause de l’anomalie articulaire, en consultant votre vétérinaire et en réalisant les examens adaptés

En résumé, pour aider votre chien à moins souffrir d’arthrose, je vous conseille de mettre en place une approche dans la durée, et de vous y tenir, c’est la meilleure solution.

Source

Posté par Dogs Fashion à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les gestes pour sauver votre chien en cas d'urgence

Les gestes qui peuvent sauver votre chien

chien avec des pansements

Faire un pansement sur une hémorragie
Il faut faire un pansement dit compressif : mettez beaucoup de compresses, puis serrez avec une bande. Un pansement compressif ou un garrot ne doit pas être laissé en place plus de deux heures. Notez l’heure de pose et allez chez un vétérinaire.

Le massage cardiaque
Posez votre chien sur le côté droit. Mettez une main à plat sur son flanc et appuyez par à-coups sur cette main avec votre autre main de façon à stimuler le coeur.

Les soins d'urgence

Neurologie
A faire :
- protéger le chien de ses propres mouvements
- le mettre dans une pièce au calme
- essayer de le calmer en lui parlant
- tirer sa langue
- le mettre dans un endroit au frais

A ne pas faire :
- le transporter
- le stimuler

Ophtalmologie
A faire :
- rincer l’oeil avec du sérum physiologique en cas de contact avec un produit dangereux
- prendre l’oeil entre deux compresses et le protéger s’il est sorti de son orbite
- fixer une compresse dessus pour le protéger

A ne pas faire :
- trouver un antidote au produit de brûlure
- mettre un collyre de votre pharmacie
- toucher l’oeil

Pneumologie
A faire :
- mettre le chien dans un endroit au frais si votre chien est en difficulté respiratoire
- lui maintenir la tête entre les pattes, sur le ventre
- appeler le vétérinaire

A ne pas faire :
- trop le manipuler
- mettre un animal cardiaque au chaud
- le positionner sur le côté

Source

Posté par Dogs Fashion à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2017

Mon chien a des crises d'épilepsie

"J'ai eu moi aussi un chien avec ses crises et qui a quand même vécu 17ans et pourtant il en avait plusieurs par mois, je l'appeler le Warrior car c'est pas facile pour eux et pas évident pour nous."

 

Les crises d’épilepsie chez le chien sont très impressionnantes. Le propriétaire ne sait plus ce qu’il doit faire. La crise dure de quelques secondes à plusieurs minutes. Souvent, elle est précédée par un temps pendant lequel le chien paraît perdu.

Le chien se cache ou divague sans but précis, puis il perd conscience, tombe sur le sol et montre des convulsions, des signes de pédalage ; souvent, il urine et défèque. Sa mâchoire claque et la salive s’écoule. Petit à petit, les convulsions diminuent d’intensité puis disparaissent, et le chien reprend un état tout à fait normal, presque comme si rien ne s’était passé. Parfois, il a l’air un peu hébété.

La crise se déclenche par une stimulation anormale d’une zone du cerveau. Les causes de crises sont nombreuses. Les inflammations de l’encéphale, ou encéphalites, peuvent être à l’origine de crises d’épilepsie. De la même manière, les tumeurs du cerveau peuvent être mises en cause. Certaines maladies générales stimulent le cerveau et déclenchent une crise.

Lorsqu’on ne peut pas déterminer une cause connue, on dit qu’il s’agit d’une épilepsie essentielle. L’épilepsie essentielle apparaît toujours avant l’âge de trois ans.

Les cas de crises d’épilepsie chez les chiens sont rares mais certaines races sont prédisposées. Les symptômes des crises sont toujours identiques et surviennent à intervalles précis.

L

e virus de la rage et la maladie de Carré attaquent le système nerveux central, et peuvent être à l’origine de crises. Les ascaris peuvent se loger dans le cerveau et provoquer des crises. À la suite d’un traumatisme crânien, le chien peut présenter des crises, car les zones de cicatrisation cérébrale peuvent devenir le siège de déclenchement de crises. Un événement générateur de stress va favoriser le déclenchement de la crise ; par exemple, la visite chez le vétérinaire, la venue d’un nouvel animal...

À l’origine de ces symptômes impressionnants, on peut aussi trouver des troubles métaboliques : par exemple, une hypocalcémie (diminution du calcium dans le sang) – fréquente chez les chiennes allaitantes – ou une hypoglycémie (diminution du sucre dans le sang). On peut également trouver une insuffisance rénale, ou une pathologie du foie (encéphalopathie hépatique).

Lorsque le chien est présenté au vétérinaire, la crise est passée. Il faut donc que le propriétaire puisse rapporter au vétérinaire le plus d’informations possible sur la crise et son déclenchement : le chien a-t-il souvent des crises ? À quel âge a-t-il eu sa première crise ? Quel temps sépare deux crises ? …

Le vétérinaire effectue un examen complet du système nerveux, et envisage un examen sanguin, une radiographie du crâne, éventuellement un scanner, etc. Vous l’avez compris, les crises d’épilepsie ne sont pas simples à diagnostiquer et les causes sont nombreuses, parfois banales et sans gravité, parfois sérieuses et graves.

Pour traiter, il faut évidemment supprimer la cause que l’on aura identifiée. S’il s’agit d’épilepsie essentielle, le traitement ne sera mis en place que si la fréquence des crises est importante. On peut l’envisager à partir d’une crise par mois, et plus. Le traitement est assez lourd, puisqu’il faut administrer quotidiennement au chien des médicaments pendant toute sa vie. Il est possible d’apprendre à détecter le déclenchement d’une crise. Il faut alors parler au chien et le rassurer.

Il faut l’installer au calme et à l’obscurité, à l’abri de tout objet qui pourrait le blesser. On peut également agir pendant une crise en injectant par voie intramusculaire, intraveineuse ou rectale, des anticonvulsivants. Il vous faudra apprendre à vivre avec votre chien épileptique, qui peut avoir une vie normale en suivant un traitement.

Source

Posté par Dogs Fashion à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2017

Cocker Anglais

Gribouille, Cocker Anglais en coupe courte avec petit détail la houpette à la demande du client.

Posté par Dogs Fashion à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2017

Shih Tzu

Gully, adorable petit Shih Tzu en tonte car très très emmêlé, ça lui a fait vachement de bien.

Posté par Dogs Fashion à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2017

Shampooing pour chien

shampoing pour chien

Il n’est guère utile d’avoir la meilleure des méthodes pour toiletter votre chien, si vous utilisez des produits (et notamment shampoing pour chien) inadaptés. Or, la peau du chien diffère de la nôtre par sa structure, et son pH (potentiel hydrogène). D’une valeur à tendance acide chez l’être humain (5,5), il est neutre pour le chien (7).

On comprend mieux dès lors que des produits adaptés à une peau acide soient agressifs pour une peau neutre. Vous gagnerez à utiliser des produits de la meilleure qualité possible. Préférez les magasins spécialisés ou les salons de toilettage pour vous les procurer, même s’ils y sont un peu plus chers qu’en grande surface. Leur qualité y est aussi très supérieure.

Les shampooings pour chien

Là encore, le choix du shampoing pour chien à utiliser est entièrement dépendant du type de poil que vous allez laver. Certains chiens ont des peaux grasses, voire des séborrhées pathologiques, diamétralement opposées à des peaux sèches et fragiles devant être réhydratées, donc graissées.

Les shampooings protéinés, aux origines multiples (protéines de blé, d’amande, de soie, etc.) sont adaptés à tous types de poils. Ils sont généralement doux, efficaces, et hydratants. Ce sont les produits basiques d’un bain de qualité.

Les shampooings à base d’huile, végétale ou animale (jojoba, vison...), sont plutôt destinés aux peaux fragiles ou aux fourrures sèches ou manquant de brillance. Ils nourrissent peau et poil, redonnent de la vigueur et favorisent la pousse. Attention de ne pas les utiliser sur des peaux à tendance grasse. Sur le blanc, on peut préférer le jojoba au vison, afin de ne pas le faire jaunir.

À l’opposé, il existe des shampooings astringents, qui combattent la séborrhée et rééquilibrent les peaux grasses. Attention de correctement les diluer, et ne de pas les utiliser trop fréquemment, ce qui décaperait la peau, et provoquerait l’effet contraire, une surproduction de sébum.

Le shampooing antiparasitaire sera votre premier réflexe (avant un traitement plus complet) si le chien présente des puces. Cependant, il est déconseillé de l’utiliser comme shampooing de base, car, à la longue, il agresserait la peau.

Certains shampooings 2 en 1 sont efficaces, et bien utiles si l’on veut s’éviter la pose successive d’un shampooing et d’un baume. Ils conviennent parfaitement pour les poils courts et/ou doubles. Toutefois, pour un poil vraiment long, sec ou fragile, ou pour une préparation aux expositions, mieux vaut appliquer les deux produits successivement.

Enfin, il existe d’excellents shampooings pour poil dur, qui permettent de laver Terriers, Teckels ou Schnauzers sans amollir leur poil. Au contraire, les plus efficaces permettent même de récupérer de la sécheresse sur une texture un peu limite. Sachez que presque tous les shampooings de qualité professionnelle sont vendus sous forme de concentré. Il convient donc de les diluer avant usage. La dilution idéale est parfois indiquée sur l’emballage.

Dans le cas contraire, essayez d’estimer la viscosité du produit. S’il est très épais, vous pouvez tenter quatre à cinq volumes d’eau pour un volume de shampooing. Modérément concentré, essayez deux à trois volumes d’eau. Plutôt fluide, limitez-vous à un volume et demi à deux volumes d’eau. Faites des essais avec une petite quantité, et voyez si la dilution obtenue reste suffisamment moussante. Adaptez en cas de besoin.

Les après shampooings pour chien

Ces produits se divisent en trois grandes catégories. Les « démêlants », qui sont d’un secours tout relatif puisqu’il est indispensable de démêler avant de laver. Les « plombants » qui gainent et « alourdissent » le poil long et fin (Afghan, York, Lhassa...), lui donnant ainsi la brillance et l’aspect tombant propres à certaines races. Enfin, les « volumes », qui au contraire décollent et font « bouffer » les poils doubles devant avoir un maximum de masse (Colley, Samoyède, Husky...).

Tous sont à appliquer sur un poil bien rincé et doivent agir plusieurs minutes. Puis rincez soigneusement, et séchez à rebrousse-poil pour donner du volume, ou dans le sens du poil pour plomber.

Les conditionneurs pour chien

Ils se trouvent généralement sous forme de spray, presque toujours à base d’huiles végétales, animales, voire minérales. Ils servent, selon leur origine, à donner de la brillance, du volume ou à plomber ; certains aident à démêler. Agréablement parfumés, ils sont la finition idéale d’une toilette, ou le dernier geste avant une expo.

On peut trouver de l’huile pure en flacon. Elle sert à graisser le poil puis à le mettre en papillotes chez les sujets d’expo à poil très long (protège le poil et favorise la pousse). Sur les chiens à poil court, on peut l’utiliser pour aviver la couleur et donner du brillant. Pour cela, prendre une petite quantité d’huile et se frotter les mains, puis s’essuyer délicatement les paumes sur le poil avant de le masser à rebrousse-poil, et enfin brosser.

Les poudres pour chien

La poudre de craie, appliquée avant une épilation, sèche le poil et facilite son arrachage. Du talc ordinaire est bien utile pour « blanchir » une zone restée un peu beige (soyez discret sur la quantité), absorber un excès de graisse, ou assécher une petite plaie. Enfin, il existe des shampooings secs, mais qui, hélas, tiennent rarement leurs promesses...

Source

Posté par Dogs Fashion à 08:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]